CE PROJET EST NE UN LUNDI APRES-MIDI AUTOUR D’UN CAFE, LORS D’UNE VISITE A L’ATELIER DE VIRGINIE RACANO. ELLE M’A LANCE LE DEFI D’ORGANISER CE SHOOTING PRINTANIER AUTOUR DES NOUVEAUX PANTONE 2021 : LA JAUNE ET LE GRIS.

Ce fut un sacré challenge personnel puisque ce ne sont pas des couleurs avec lesquelles j’ai coutume de travailler. Autre difficulté, et pas des moindres, Virginie m’a donné un délai de trois semaines maximum pour réaliser cette séance !

Ayant pour habitude d’organiser des shoots éditoriaux, je les traite d’ordinaire dans un délai minimum d’un mois, voire un mois et demi… De nature audacieuse et réactive, c’est avec plaisir et engouement que j’ai finalement accepté de relever ce défi.

Cette harmonie de couleur ne m’inspire guère au départ. Je choisis donc de prendre une teinte dominante, le jaune, et le gris comme secondaire. Si ces deux coloris avaient été traités à 50-50, le résultat aurait pu paraître « dépassé » ou ne ressemblant pas à l’image que je souhaitais donner à ce shooting. Par ailleurs, le jaune est une couleur plus vive, plus solaire, plus lumineuse, et elle reflète davantage l’inspiration printanière voulu pour cet édito.

Tout commence par un script…

Pour chacune des séances photo que j’organise, la première question que je me pose est : « quelle est l’histoire ? ». Je m’imagine un scénario, un fil conducteur, cela me permet non seulement de définir un contexte, mais aussi un cadre au projet, de donner du sens à tous mes choix et de choisir les bons prestataires, sujet que nous aborderons un peu plus tard.

Le script est simple. Un jeune couple fraîchement marié au château de Pierreclos en Bourgogne, un lieu apaisant, léger et dépaysant. Un cadre idyllique dans une demeure historique, avec son fort caché décrit comme « à la française ». Une parenthèse de bonheur dans un lieu de grande renommée.

Elle représente le jaune : la chaleur, la douceur, la beauté et la joie.
Lui incarne le gris : l’élégance, l’autonomie, la tempérance et le calme. Ils sont si différents, et pourtant si complémentaires, jeunes et insouciants. Ils imaginent leurs échanges de vœux seuls, en toute intimité, dans ce grand château. Ils se sentent unis et soudés plus que jamais pour fêter leur amour loin des regards et en toute quiétude.

Ce type de mariage, également appelé « elopement », c’est-à-dire en comité restreint, a fleuri après les confinements répétitifs et suite aux restrictions gouvernementales. Il me semblait donc important, voire essentiel, de le mettre en lumière.

Des prestataires de choix…

Sarah Stefani, photographe « fine art », située dans le sud de la France, était parfaite pour ce projet. Elle a l’œil expert pour les photos de couple et sait parfaitement retranscrire les émotions sur ses clichés. Son traitement lumineux, doux et pastel est impeccable et incomparable. Il ne laissera, pour sûr, personne de marbre. De plus, elle est régulièrement accompagnée de Jino Agnelli, qui nous a, par conséquent, suivi comme vidéaste sur ce projet.

Je n’aurais pas imaginé faire ce projet sans Marie de « Mademoiselle Rêve Mariage », créatrice de robes de mariée, mon binôme comme je m’amuse à l’appeler. Je connais ses doigts de fée, sa rigueur et son pro- fessionnalisme, et je savais pouvoir compter sur elle pour créer LA robe idéale de ce projet.

Mélanie de « Menthe Sauvage », plus qu’une fleuriste, une réelle designer floral, une pépite parmi les pépites ! Son univers doux et romantique ne pouvait que correspondre à ce que j’attendais.

Lauren Gabriele, maquilleuse et coiffeuse proche de Grenoble, me suit régulièrement dans mes folles aventures. Elle est spécialisée dans les mises en beauté douces et délicates. Il était donc évident pour moi de l’emmener de nouveau avec moi.

Virginie Racano a mis à disposition sa vaisselle et son mobilier de « Loc’ à souhait » pour ce défi.

Mélaine de « Mon truc en bulle » a été d’une réactivité exemplaire pour nous fournir des boucles d’oreilles montées sur clips pour le modèle qui n’avait pas les oreilles percées. Encore merci à elle !

Sylvie de « Insieme créations » m’ayant été chaudement recommandée par plusieurs consœurs, a su éveiller ma curiosité et m’a éblouie par ses sublimes illustrations. Je suis ravie d’avoir fait la découverte d’une si talentueuse artiste.

Apoline, la cake designer, avait déjà auparavant suscité mon intérêt. Une belle opportunité pour moi de travailler avec une professionnelle réputée de la région.

Des tenues rétro…

La robe style années 1950 peut parfaitement être portée pour une cérémonie religieuse, laïque ou même pour un mariage civil. Nous voulions que celle-ci soit sobre, mais élégante, à l’image du couple. Aussi, nous l’imaginions pouvant être portée à différentes occasions.

De plus, cette robe aux allures New Look* de chez Dior pouvait laisser entrevoir les chaussures jaunes rappelant le thème du shooting. Ce petit détail qui finalement a toute son importance.

Des détails significatifs…

L’ambiance globale de la table d’honneur pour deux sera lumineuse, avec des matières brutes et nobles, comme le bois clair pour rappeler le décor médiéval et le Velin d’Arches pour la papeterie.

Le gris, symbolisé par la nappe et les assiettes marbrées, sera dynamisé par les accessoires avec une touche de couleur jaune. D’autres accessoires en argent s’harmonisent avec la nappe et le jaune. La vaisselle en verre complète l’ensemble pour donner une impression de trans- parence et d’élégance.

Anne-Clothilde Legin

* Le New Look est le nom donné en 1947 par la rédactrice en chef du Harper’s Bazaar, Carmel Snow, à la silhouette créée par le couturier Christian Dior pour la collection « Corolle ». Celle-ci révo- lutionne les codes de la féminité et de la mode. Le New Look est symbolisé par des vestes cintrées aux épaules arrondies, sur des jupes amples sous les genoux. Ce défilé de 1947 reste sans doute l’un des plus importants de l’histoire de la mode féminine par le bouleversement qu’il entraîne.

Organisation, design & officiante : Hedhera
Photographe : Sarah Stefani
Vidéaste : Jino Agnelli
Modèles : Lorine & Alexis
Lieu : Château de Pierreclos
Fleuriste : Menthe Sauvage
Créatrice de robes de mariée : Mademoiselle Rêve Mariage
Costume : Odin costume
Maquilleuse / coiffeuse : Lauren Gabriele
Bijoux : Mon truc en bulle
Location de mobilier : Loc à Souhait
Papeterie : Insieme
Cake designer : Apoline cake design

Retrouvez ce shooting au sein de 20 pages de notre magazine A la folie – N°1
Disponible à la vente en ligne ici !